Projet Irhazer / Tamesna / AÏR  : 1ère réunion du comité de pilotage du projet Irhazer pour son développement en 2016

December 14, 2015

Du 9 au 11 décembre 2015, le comité de pilotage en charge du développement du projet Irhazer / Tamesna / AÏR s’est réuni à Agadez. Objectif : Examiner et proposer les grandes orientations du plan d’actions et son budget associé pour l’année 2016.

Pour rappel, cette étape clé fait suite à la 2ème convention* de financement du projet de développement agricole de l’Irhazer-Tamesna-AÏR, signée en juin 2015 entre l’Etat du Niger et le groupe AREVA. Elle confirmait alors la phase de développement du projet sur un aménagement agricole de 1000 ha d’ici 2020, renforcant ainsi la sécurité alimentaire des populations locales et contribuant à la création pérenne d’emplois.

Ces trois jours ont été rythmés notamment par un atelier de travail et une réunion du comité de pilotage, en présence d’acteurs qui se sont fortement impliqués dans les échanges, les propositions, voire les recommandations : le Gouverneur de la région d’Agadez, le conseiller du Premier Ministre, le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, le maire d’Agadez, le Sultan de l’AÏR, des représentants d’AREVA, des directeurs généraux et régionaux en charge de l’agriculture, du génie rural, des préfets et maires des communes de la région, des chefs de tribus de la région et des cadres techniques.

Les objectifs prioritaires ont ainsi été rappelés, comme celui d’une agriculture irriguée intégrant un pan « élevage » et cinq composantes clés : une irrigation communautaire, un appui à la promotion de l’irrigation privée et à la production animale jusqu’à sa commercialisation, une gestion et un suivi-évaluation du projet.

Pour Ibrahim COURMO, directeur de la responsabilité sociétale d’AREVA Mines : « les facteurs de succès résident aussi dans l’appropriation de ce projet par les bénéficiaires et l’autonomisation totale à terme des sites de production.

Les initiatives financées devront rapidement démontrer qu'elles sont génératrices de bénéfices, réinvestis afin d'assurer la pérennité des exploitations. Plus qu'un projet agricole, c'est un projet de développement économique d'une région, qui ne réussira que s'il est rentable. Les 11,4 Milliards de FCFA** constituent donc un investissement dont la rentabilité bénéficiera totalement aux habitants de la région. Pour l’atteinte de cet objectif, le projet devra mettre rapidement en place des mécanismes permettant de sécuriser le statut foncier des périmètres concernés. Il est important de préciser que le choix des sites doit obéir à des critères pertinents garantissant faisabilité et meilleurs chances de succès ».

* Une 1ère convention de financement, d’un montant de 2 milliards de FCFA et d’une durée de 2 ans, a confirmé l’aménagement de périmètres irrigués à hauteur de 120 hectares (contre 100 ha initialement prévus, soit +20%) de la région concernée, avec un taux de décaissement de plus de 95%. ** Cette convention, d’un montant total de 11,4 milliards de FCFA, s’inscrit dans le cadre d’un protocole d’accord, signé le 1er décembre 2006 entre l’Etat du Niger et le groupe AREVA, et entériné par l’ accord de partenariat stratégique signé entre les 2 parties le 26 mai 2014.