Créer les conditions du dialogue

Parce qu'AREVA assume sa responsabilité d'entreprise, le groupe a déployé au Niger plusieurs initiatives pour mieux connaître ses parties prenantes, les informer et comprendre leurs attentes. Ces échanges permettent ainsi d'élargir la réflexion du groupe et d'enrichir ses actions ou axes de développement au regard des préoccupations ou des attentes exprimées par les parties prenantes.

Échanger avec les autorités locales

Afin d’assurer une concertation permanente entre AREVA et les autorités nigériennes, plusieurs structures ont été créées.

  • Conseils Bilatéraux d’Orientation (CBO) : institués en mai 2006 par le groupe, ils sont présidés par le Préfet d’Arlit. Aux côtés d’AREVA, les élus locaux, les administrations concernées et la société civile définissent la politique locale d’aménagement. Les CBO émettent un avis sur les projets pour assurer les réalisations d’équipement collectif financé par AREVA sur les cinq communes concernées et la collectivité départementale. 
  • Commission d’information locale (CIL) : créée en 2005, elle rassemble, outre des membres du groupe AREVA, des représentants de la société civile et des autorités. Elle permet de débattre de toutes les problématiques relatives à l’activité minière et du développement économique de la zone.

Informer les populations locales

AREVA s’attache à communiquer et échanger régulièrement avec la société civile et les populations locales. Plusieurs enceintes de dialogue ont été mises en place au Niger.

  • Bureau d’Information Public (BIP) : ouvert en 2008 à Niamey, cette structure permet au public d’obtenir des informations sur les activités du groupe et les perspectives d’emploi qu’elles offrent. Deux nouveaux BIP ouvriront prochainement à Arlit et Imouraren.
  • Audiences publiques, au cours desquelles les nouveaux projets miniers du groupe sont présentés aux populations. Un « atelier de validation » réunissant des experts d’AREVA et de l’État du Niger, des membres de la société civile ainsi que des représentants des administrations doit à cette occasion approuver les études d’impact sociétal et environnemental réalisées pour chaque nouveau projet.
  • Rapports environnementaux des sociétés minières, qui présentent en toute transparence les résultats environnementaux et les impacts de l’activité minière. Diffusés chaque année, ils sont en libre accès auprès des sociétés minières.
Contacts d'AREVA  au Niger