Une gestion de l'eau maîtrisée

Contrôle de l'environnement : prélèvement d'eau. Usine de traitement du mineraide Somaïr. Niger

L'eau, indispensable à la vie, est un élément essentiel au développement des activités minières. AREVA s'engage à optimiser ses consommations d'eau au Niger en rationalisant ses usages et en mettant en œuvre des dispositifs spécifiques. Sur ses sites et dans leur voisinage, des prélèvements sont réalisés et la qualité de l'eau est analysée. Ces sites sont également contrôlés par un auditeur externe qui certifie que le système de management environnemental est conforme à la norme. La gestion des ressources naturelles, comme l’utilisation des aquifères, est une préoccupation majeure du groupe.

Le contrôle de la qualité de l’eau

Chaque semestre, les eaux d’Arlit et d’Akokan font l’objet d’analyses chimiques, bactériologiques et radiologiques, dans le cadre du projet AMAN. La présence d’uranium et de nitrates est ainsi régulièrement contrôlée.

Les résultats, comparés aux limites recommandées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), prouvent un respect des normes de potabilité nigériennes et internationales. La concentration d’uranium dans les puits d’eau potable n’a ainsi pas augmenté sur les 20 dernières années. Les populations ne sont pas exposées à un danger sanitaire lié à l’eau distribuée à Arlit et Akokan.

La réduction des consommations d'eau

AREVA a intégré dans sa politique environnement un objectif de réduction de ses consommations en assurant à court, moyen et long terme l’approvisionnement en eau potable et industrielle nécessaire aux besoins des populations et des exploitations de la région.

Il existe plusieurs nappes fossiles au niveau des sites miniers d’Arlit et d’Akokan. Les exploitations minières n’en sollicitent qu’une seule pour l’eau potable, celle du Tarat.

  • La consommation annuelle a été réduite de 35 % en l’espace de 15 ans.
  • Elle se situe aujourd’hui à environ 8 millions de m3 par an.
  • 65 % de ce volume est destiné à alimenter les zones urbaines d’Arlit et d’Akokan.

Des solutions innovantes permettent d'optimiser la gestion de l’eau. Par exemple, à SOMAÏR, le minerai est traité par lixiviation en tas. Cette méthode garantit une consommation inférieure par rapport aux procédés industriels traditionnellement utilisés dans le secteur minier. Elle consiste à extraire sélectivement l'uranium à l'aide de solutions chimiques acides. Ces solutions s’écoulent naturellement à travers le minerai mis en tas sur une aire imperméable et arrosée.

D’autres mesures, telles que des améliorations sur le procédé de traitement en usine ou l’utilisation des eaux d’exhaure, permettent de mieux préserver les ressources.

L'éco-attitude est également un des axes d'amélioration en matière d'économie d'eau. La consommation d’eau fait l’objet de campagnes de sensibilisation auprès des collaborateurs et de leurs familles pour faire évoluer les comportements quotidiens de chacun.

Le Projet AMAN

L’objectif du projet AMAN (ce qui signifie « eau » en Tamasheq, la langue touarègue) est d’obtenir une connaissance suffisante des terrains aquifères présents sur la zone d’Arlit et d’Akokan.

Pour mener à bien ce projet, trois actions principales ont été mises en place :

  • réaliser des études hydrogéologiques pour effectuer les états des lieux des nappes phréatiques,
  • identifier des ressources complémentaires sur l’ensemble des permis miniers détenus par AREVA dans la zone,
  • centraliser les données.

Ces études doivent permettre d’optimiser la gestion du réseau de production en fonction des besoins en eau identifiés (débits à appliquer aux ouvrages de production, implantation des futurs ouvrages selon la productivité des terrains aquifères et de la qualité de l’eau souhaitée...).

La préservation de l'environnement
Contrôle de l'environnement : Prélèvement d'eau douce

Les activités minières d’AREVA au Niger font l’objet de contrôles environnementaux réguliers pour limiter leurs impacts et informer les populations locales.

Le réaménagement des anciens sites miniers
 mine d'or à ciel ouvert des Fouillioux réaménagée. Site minier du Bourneix (SMB)

Arrivées en fin d’exploitation, les installations minières sont démantelées et les sites réaménagés, conformément aux normes environnementales en vigueur et en concertation avec les populations locales.