La préservation de la santé et de la sécurité des populations

Intégration dans les territoires : Hôpital Cominak. Ville d'Akouta. Niger. Afrique

Les mines d’AREVA au Niger témoignent d’une forte culture de sécurité. Une démarche proactive dans les domaines  de la santé et de la sécurité permet d’améliorer les conditions de vie au travail des collaborateurs du groupe et de limiter le nombre d’accidents de travail et de maladies professionnelles tout en anticipant les évolutions réglementaires.

Assurer la sécurité des collaborateurs et des populations

La protection du personnel contre les risques liés au rayonnements ionisants ainsi que la prévention des accidents du travail sont des préocupations de chaque instant. 

Les salariés sont impliqués dans la mise en œuvre des actions de prévention et d’amélioration. Le management s'appuie sur la compétence, la conscience professionnelle et la responsabilisation de chacun afin de détecter d'éventuelles défaillances, de façon à toujour favoriser les actions de prévention dans les domaines de la sécurité, de la santé au travail et de la préservation de l’environnement. Chacun à sa place, est à la fois garant et acteur du processus de progrès continu des dispositions de prévention des risques.

Plusieurs dispositions importantes ont été prises en matière de radioprotection des collaborateurs et des populations.

  • Les mines nigériennes ont fixé à 18 milli-sieverts (mSv) l’exposition annuelle maximum par collaborateur, contre un maximum de 20 mSv fixés par la règlementation internationale.
    Pour les populations locales, la réglementation européenne et nigérienne fixe à une moyenne de 1 mSv par an sur 5 ans l’exposition maximum.

  • Une fiche vie de suivi dosimétrique a été attribuée à chaque collaborateur exposé.

  • Les résultats d’analyses radiologiques sont fournis par les laboratoires indépendants d’ALGADE. Ceux-ci se chargent de surveiller l’exposition à l’uranium des collaborateurs et de mesurer la radioactivité de l’environnement.

  • Des campagnes d’information et de sensibilisation sont régulièrement organisées.
  • Les actions menées par AREVA permettent d’améliorer constamment les résultats en radioprotection. Fin 2010, les 3 100 personnes exposées à la radioactivité, travaillant pour COMINAK et SOMAÏR (collaborateurs et sous traitants), présentaient des résultats de dosimétrie inférieurs à 17 mSv par an.
  • La limite fixée pour le public est également respectée autour des mines et dans les villes voisines d’Arlit et d’Akokan.

ALGADE

ALGADE est une société du groupe CARSO, habilitée à conduire des expertises et adopter des mesures de radioprotection. Cette société est agréée par l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) en France pour :

  • surveiller l’exposition externe et interne des travailleurs aux radionucléides naturels des chaînes de l’uranium et du thorium,

  • réaliser, dans ses laboratoires, des mesures de la radioactivité de l’environnement.

Informer sur l’impact sanitaire des sites miniers

Les Observatoires de la Santé constituent une démarche scientifique inédite et multipartite réunissant AREVA, les États et des ONG. Ils permettront aux autorités mais également aux anciens collaborateurs et aux populations riveraines, d’être informés en toute transparence de l’impact sanitaire des sites miniers (actuels ou passés) opérés par AREVA.

Inauguré en octobre 2010 au Gabon, ce type de structure sera déployé au Niger dès la validation du protocole d’accord par les autorités du pays.

L’Observatoire de la Santé du Niger proposera :

  • un suivi post-professionnel des anciens collaborateurs exposés à l’uranium, incluant une consultation médicale (examen clinique, radiographie pulmonaire pour ceux exposés au minerai, analyse sanguine…) tous les 2 ans,

  • un suivi sanitaire des populations vivant dans la zone d’influence des implantations minières, avec une analyse des données indépendantes et scientifiques (registres médicaux des maladies constatées, rapports des hôpitaux, études de cas…) disponibles,

  • la conduite d’une étude sur la mortalité des mineurs de 1968 à 2005 afin d’assurer une totale transparence sur l’impact sanitaire de l’activité minière actuelle et passée.
La santé et la sécurité des populations
Intégration dans les territoires

Premier employeur privé du pays, AREVA s’est engagé, dès le début de son implantation au Niger, à assurer les meilleures conditions sanitaires à ses collaborateurs.

Santé : les actions d’AREVA au Niger
Intégration dans les territoires

AREVA marque sa solidarité avec le peuple nigérien en offrant des services de santé de qualité aux populations locales et en engageant des opérations d’aide d’urgence.

Rapport annuel 2012 des Observatoires de la Santé du Niger