Sécurité au Niger : coordination régulière entre AREVA et les Autorités du pays

Communiqué de presse

21 septembre 2010

21 septembre 2010

Suite à la publication par le site internet du quotidien Le Monde d’une lettre adressée par le Préfet d'Arlit (Niger) aux dirigeants d'AREVA au Niger, le groupe tient à apporter les précisions suivantes :

  • La lettre s'inscrit dans le cadre du dialogue et de l'évaluation permanente des moyens financiers et matériels qu'AREVA met à disposition des autorités gouvernementales du Niger.
  • Le Directeur adjoint de la protection des personnes et du patrimoine d’AREVA, s'est récemment rendu sur place du 7 au 14 septembre 2010. Il a rencontré le Chef d'Etat Major des armées nigériennes, le Chef d'Etat Major de l'Armée de Terre et le Ministre de la Défense le 8 septembre. Il a également rencontré le Préfet d'Arlit le 10 septembre afin de faire un point sur la coordination des actions menées par AREVA et les forces de défense et de sécurité nigériennes.
  • Ni le Préfet d'Arlit, ni les autres autorités n'ont communiqué d'information particulière.
  • Le Directeur adjoint de la protection des personnes et du patrimoine d’AREVA a informé du contenu de sa mission l'Ambassadeur de France et l'Attaché de Défense de la République Française en poste à Niamey avant de quitter le Niger le 14 septembre.
  • Le groupe a lancé une analyse interne détaillée et a demandé au Général Quesnot, ancien Chef d'Etat Major particulier du Président de la République Française, de l'assister dans cette mission en formulant un jugement et des recommandations.
  • AREVA est une entreprise responsable. Elle souhaite que dans la situation actuelle, chacun agisse de même.
  • Dans ces circonstances, le groupe regrette les polémiques inappropriées au regard de la menace évoquée.