Niger : AREVA déplore le manque de transparence de Greenpeace

Communiqué de presse

29 mars 2010

29 mars 2010

A l’initiative d’AREVA, une délégation composée de 5 représentants de Greenpeace s’est rendue sur les installations minières du groupe situées au nord du Niger au mois de novembre 2009.

L’ONG a réalisé des mesures et des prélèvements sur ces sites sans les transmettre ni les partager avec AREVA.

Greenpeace en tire de nombreuses interprétations et affirmations sans fondement.

Le groupe regrette ce manque de transparence.

L’activité minière d’AREVA au Niger est conduite dans le respect des standards internationaux en matière de sécurité, de santé et de protection de l’environnement. Les multiples inspections et audits internationaux que Greenpeace appelle de ses vœux ont déjà eu lieu à plusieurs reprises au cours des dernières années. Ainsi l’IRSN, Quanta Médical, GISPE ou l’AFAQ se sont déjà rendus sur les sites du groupe pour certifier de la qualité des systèmes de gestion de l’environnement, de santé et de radioprotection.

AREVA déploie, par ailleurs en partenariat avec l’Etat nigérien, Sherpa et Médecins du Monde un Observatoire de la santé chargé d’assurer le suivi post-professionnel des anciens mineurs et une veille sanitaire de la population. Cette démarche est inédite dans le monde industriel.

Le groupe rappelle sa disponibilité pour un dialogue serein et argumenté et confirme son engagement en faveur du développement d’une activité minière responsable et équitable.

Contacts

  • Service de presse AREVA :
    Patricia Marie / Fleur Floquet-Daubigeon / Pauline Briand / Maxime Michaut
    Tél : 01 34 96 12 15 - Fax : 01 34 96 16 54
    email : press@areva.com