Inondations en Afrique de l’Ouest : AREVA intervient au Burkina Faso et au Niger

Brève

30 septembre 2009

30 septembre 2009

Le groupe intervient dans ces deux pays afin de venir en aide aux populations sinistrées par les pluies diluviennes survenues en septembre dernier dans cette région.

Des pluies diluviennes ont frappé le Burkina Faso début septembre faisant 14 victimes et laissant plus de 150 000 personnes sans abri. Par un don financier, AREVA souhaite renforcer les actions engagées sur place par Plan International. Plusieurs communes de la Région d’Agadez, au nord du Niger, ont également été touchées faisant 3 morts, 79 000 sinistrés et d’importants dégâts matériels. En soutien aux victimes des intempéries, AREVA met en place un plan d’action exceptionnel, en accord avec les autorités nigériennes.

Au Burkina Faso, les inondations ont détruit des centaines de maisons dans la capitale (Ouagadougou) et ses alentours, déclenchant un appel à l’aide internationale. L’eau a emporté sur son passage les ponts et les routes, rendant la circulation et l’appui aux victimes très difficiles. Les écoles, les maisons, les hôpitaux et les centres de santé ont également été sérieusement endommagés. AREVA concentrera son action, à Ouagadougou, sur la réhabilitation d'écoles endommagées suite aux inondations. La contribution du groupe permettra à plusieurs milliers d’élèves de reprendre rapidement le chemin de l'école. Cette réhabilitation se fera en concertation avec le Ministère de l'Education et les autorités locales. Au total, Plan International, prévoit la réhabilitation de 150 écoles réparties sur 3 zones : Ouagadougou, Sanmatenga, Namentenga.

Au Niger, Agadez est la ville la plus touchée par les inondations. Le groupe a effectué une aide d’urgence de 60 tonnes de vivres. Pour toutes les zones affectées, un programme complémentaire d’aide aux sinistrés, établi en collaboration avec les autorités régionales et les organisations caritatives sur place, prévoit par ailleurs la réfection des routes et des digues détruites lors des intempéries, la mise à disposition de tentes pour les sans-abris, le curage des puits maraichers ensevelis lors des inondations et l’extension des points d’adduction d’eau vers les sites d’accueil des sinistrés. Le financement du plan AREVA d’aide aux populations du Nord Niger est assuré conjointement par les représentants d’AREVA au Niger et la direction de la BU Mines, qui se sont fortement mobilisés pour venir en aide aux victimes. Il doit permettre une action immédiate en faveur des plus démunis et créer les conditions de reprise rapide de l’activité économique.