AREVA fait don de 5000 manuels de mathématiques aux collégiens des régions d’Agadez et de Dosso

Brève

08 juillet 2011

08 juillet 2011

Dans le cadre de son programme de soutien à l’éducation au Niger, AREVA a financé l’élaboration de 5000 manuels d’annales de mathématiques destinées aux élèves de 3ème des régions d’Agadez et de Dosso.
 
  • Ce projet, baptisé « Mathématiques sans frontières », a été mené grâce à l’engagement de deux jeunes étudiants français en mathématiques fondamentales appliquées, à l’Ecole Normale Supérieure de Paris. Au sein de l’association Tarbiyya Tatali*, Pierre Tarrago et Hélène Leman se sont en effet consacrés, durant une année, à l’aide au développement des mathématiques en Afrique.
  • Le 20 mai dernier, l’organisation non gouvernementale « Réseau d’Action Educative pour un Développement Durable (RAEDD) » rattachée à l’association Tarbiyya Tatali, a procédé à la remise officielle de 4000 manuels de mathématiques aux autorités administratives et académiques de la région d’Agadez. Le 6 juin, ce don a été complété à Dogondoutchi, par la remise officielle de 1000 annales supplémentaires, sous la présidence du sous-préfet de la région de Dosso- Algoumarett Chaibou - et des grands administrateurs de la ville.
  • Les manuels de mathématiques intitulés « l’Essentiel de Mathématiques en classe de 3ème », ont été conçus par les deux étudiants français et des professionnels nigériens de l’éducation, et édités localement, grâce à l’appui financier d’AREVA. Les manuels ont été directement mis à disposition dans les établissements scolaires bénéficiaires, pour l’usage notamment des candidats au BEPC. Les Comités de Gestion (COGES) des divers établissements auront pour mission d’assurer l’entretien des ouvrages.
  • M. Habou Mahame, secrétaire général de la région d’Agadez, a salué l’appui précieux d’AREVA aux populations. Il a remercié l’ONG RAEE et le partenariat combien bénéfique entretenu avec AREVA.

A propos de Tarbiyya Tatali

Tarbiyya Tatali est un réseau d’associations nigériennes et françaises. Signifiant « Aide à l’auto-développement » en langue haoussa, son objectif est de soutenir les efforts du peuple nigérien engagé dans le processus de développement durable, en mobilisant la solidarité nationale et internationale, et en promouvant les échanges culturels. Tarbiyya Tatali comprend au Niger le RAEDD (Réseau d’Actions Educatives pour un Développement Durable), en France l’AECIN (Association d’Echanges Culturels Ille-et-Vilaine Niger), les Amis du Niger, et l’AESCD (Association d’Echanges Solidaires Cesson-Dankassari). En France comme au Niger, ces associations cherchent des partenaires et collectent des fonds. Elles participent à la vie associative française et nigérienne.