Niger : AREVA désenclave la Commune rurale de Timia et l’accès au Fort Massu

Brève

14 mai 2012

fortmassu-0114 mai 2012

AREVA soutient depuis plus d’un an, en partenariat avec l’association « Les Amis de Timia* », le projet de réhabilitation et de désenclavement du Fort Massu et de la Commune rurale de Timia, oasis située à 220 km d’Arlit et d’Agadez, dans le Nord Niger.


Mené en partenariat technique avec la Direction Régionale du Génie Rural d’Agadez et en liaison avec le Président du Conseil Municipal de Timia, ce projet de solidarité à Haute Intensité de Main d’Œuvre (HIMO) s’est déroulé en 2 étapes.


La première étape a consisté au printemps 2011, à réhabiliter entièrement le Fort Massu**, vestige de la colonisation française construit en 1951. Mobilisant plus de 70 habitants de la commune de Timia, ces travaux ont permis à de nombreuses familles de bénéficier de revenus importants et d’améliorer significativement leur quotidien dans un contexte d’insécurité alimentaire encore préoccupant au Niger.


Démarrée en janvier 2012, la seconde étape a permis de contourner un kori*** en crue lors de la saison des pluies, en réalisant une piste d’environ 3 km de la montée de Tekarkar au village de Timia, chef lieu de la commune rurale, puis au Fort Massu. Cet ouvrage permet de faciliter l’accès en toute saison au village et au Fort, assurant le désenclavement de la région.fortmassu-02

 

Cinq équipes de 60 habitants de Timia rémunérées pour leur travail, se sont relayées pour casser la roche compacte et terrasser la piste manuellement, à l’aide de pelles, pioches et burins.


Encadrés par des chefs de chantiers, les travaux de terrassement sont aujourd’hui terminés, et les ouvrages hydrauliques réalisés à près de 80 %. Le compactage se fera par le passage des camions, véhicules et motocycles, qui commencent d’ores et déjà à emprunter la piste.


* Les Amis de Timia : association indépendante créée en 1997, dont le but est d’apporter un soutien à la population de Timia et de sa région, à travers des actions de solidarité telles que des aides d’urgences lors des sécheresses prolongées (aide alimentaire, soutien du cheptel, …) et des aides au développement durable (domaine agricole, sanitaire, éducatif, …).

** Fort Massu : réalisé dans le cadre d’un exercice de construction en zone de montage en milieu aride, le Fort Massu n’a jamais été utilisé à des fins militaires. Restauré une première fois par la population de Timia en 1998, il a été transformé en gîte d’étape saharien, et accueille depuis des visiteurs de passages.

*** kori : cours d’eau temporaire à l’écoulement intermittent (tari à la saison sèche, inondé à la saison des pluies).