Information sur les activités d'AREVA au Niger

Communiqué de presse

14 octobre 2013

AREVA dément avec vigueur le chiffre de 5000 participants avancé par les organisateurs d'un rassemblement hostile au groupe le samedi 12 octobre à Arlit (Niger).

Des collaborateurs nigériens d'AREVA ont pu dénombrer environ 200 participants lors de ce rassemblement. Des photographies prises sur les lieux sont mises à la disposition des médias souhaitant évaluer l’ampleur de cet événement.

Quant aux griefs exprimés par les participants au rassemblement, AREVA tient à rappeler les informations suivantes :

Acteur économique majeur au Niger, le groupe est présent depuis plus de 40 ans dans ce pays. 5000 personnes travaillent dans les sites miniers nigériens d’AREVA, qui développe localement, à hauteur de 6 millions d'euros annuels, de nombreux projets sociaux en matière de développement économique et de santé.

Le groupe mène aussi au Niger une politique active de protection de l'environnement (entre autres, contrôle rigoureux de la qualité des aquifères, de l’air, des sols et de la chaîne alimentaire) qui s’accompagne d’un dialogue constant avec l’ensemble des parties prenantes locales.

AREVA et les sociétés minières nigériennes partenaires du groupe respectent les standards internationaux les plus stricts en termes de radioprotection (moins de 1 mSv de dose ajoutée pour les populations locales, comme en France).

AREVA souhaite enfin rappeler que 70 % des revenus générés par l’exploitation de ses mines d‘uranium sont reversés par différents biais (dividendes, fiscalité) à l‘Etat nigérien.