Inauguration du Pavillon de l’Uranium au Musée national, symbole du partenariat durable AREVA et l’Etat du Niger

30 mai 2016

 

Après 30 ans d’existence, le Pavillon de l’Uranium implanté au sein du Musée national Boubou Hama de Niamey a été rénové en avril et inauguré ce jour, le lundi 30 mai 2016, sous le haut patronage d’Assoumana Mallam ISSA, Ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, et d’Olivier Wantz, Directeur Général Adjoint en charge du Business Group Mines-Amont d’AREVA.

C’est plus d’une centaine de personnalités, Membres du Gouvernement, du Corps diplomatique, des Directeurs des sociétés minières, des Services techniques en charge des Mines, de la Direction du Musée national Boubou Hama et des partenaires du Niger, qui s’est réunie pour découvrir le Pavillon entièrement rénové.

« Avec ce nouveau pavillon, c’est le visage d’une industrie uranifère forte de son passé, profondément ancrée dans le présent, et projetée dans l’avenir, qui est donné à voir aujourd’hui. Je me réjouis que les jeunes visiteurs du Musée national Boubou Hama puissent, avec ce nouveau Pavillon, découvrir la passion de notre industrie, les opportunités qu’elle offre et la qualité du partenariat industriel, historique, solide, pérenne, entre le Niger et AREVA. Ils pourront y puiser l’envie, peut-être, de devenir les mineurs de demain et continuer à construire le futur de l’industrie minière au Niger et dans le monde », a souligné Olivier Wantz.

Pour Assoumana Mallam ISSA, le Pavillon dédié à l’Uranium « vient renforcer les multiples initiatives des Autorités à faire de la culture en général et du patrimoine culturel en particulier, un puissant levier de développement. Je vous adresse tous mes remerciements pour avoir réhaussé de votre présence l’éclat de cette cérémonie de réception du Pavillon dédié à l’Uranium qui sera gravé dans les annales du Niger et du Musée national Boubou Hama".

Le Pavillon a été rénové dans la volonté du Musée national d’expliquer, de transmettre au plus grand nombre de visiteurs - de l’ordre de 200 000 visiteurs par an - la vaste richesse du patrimoine du Niger, ses collections ethnographiques, ses vestiges archéologiques remarquables mais aussi ses savoir-faire industriels dont les mines d’uranium. Les visiteurs pourront voir concrètement ce qu’est la Mine d’aujourd’hui, l’évolution des technologies de production, les avancées et progrès réalisés dans la sécurité, le respect de l’environnement, ainsi que les femmes et les hommes vivant par et autour des mines constituant un véritable tissu social et dynamique.

diaporama

Inauguration du Pavillon de l’Uranium au Musée national